THOMAS LIOGIER

« Coté Club »

  • Ta fonction au sein du club ?

Je suis l’un des 5 arbitres du club.

  • Depuis combien de temps es-tu bénévole à l’US Brioude ?

Je suis « bénévole » au sein du club de Brioude depuis le début de la saison 2018/2019.

  • Depuis combien de temps es-tu arbitre ?

Je suis arbitre depuis l’âge de 14 ans. J’ai commencé lors de la saison 2006/2007. Cette année est donc ma treizième saison d’arbitrage ; j’ai fait une année et demie d’année sabbatique suite à une formation professionnelle non loin de Grenoble. J’en suis à 336 matchs.

  • Ta journée type les jours de match ?

Cela dépend déjà du boulot, en fonction du poste dont je suis. Travaillant en 21 postes et donc parfois les week-ends, il m’arrive d’être indisponible.

Sinon, je n’ai pas de journée type. Une chose est sûre, mon sac est prêt dès le lundi soir. J’appelle mes collègues pour échanger sur les maillots, d’où ils sont, etc…

  • Comment es-tu sélectionné pour les matchs à arbitrer ?

Tout d’abord, chaque arbitre est classé dans une catégorie. De ce fait, il arbitrera dans sa catégorie au centre (pour ma part je suis R2 donc du centre en R2) et il pourra faire assistant sur des divisons supérieures (pour ma part assistant en R1 et N3).

  • Pourquoi l’US Brioude en tant qu’arbitre ?

Rien me prédestinait à rejoindre l’US Brioude. J’ai commencé le foot à 6 ans dans un club voisin. A l’âge de 14 ans, j’ai décidé de passer l’examen d’arbitre. Puis courant la saison 2016/2017, j’ai démissionné de mon club formateur pour diverses raisons. De ce fait, j’ai été un an et demi arbitre indépendant. Puis en mai 2018, Jérôme Ribeyre et Lilian Jury (que je connais bien dans l’arbitrage) m’ont contacté pour connaitre ma position et mes envies futures. Ils m’ont proposé de rejoindre le club et j’ai accepté.

  • Ton meilleur souvenir avec l’US Brioude ?

Etant « jeune » dans ce club, je n’ai pas connu beaucoup d’événements. Je retiendrais quand même la soirée des sponsors. Ce soir-là, je faisais Sam pour pouvoir ramener mon père. L’horloge tourne, et puis une certaine personne déclencha l’alarme du siège. Il était quasiment 2h du matin…

  • Un match à retenir en tant qu’arbitre ?

Il y en a tellement… Je dirais le challenge Crédit Agricole Mozaic à Clairefontaine en 2009. J’étais parti 3 jours avec le club de Langeac.

Sinon les 5 finales que j’ai eu la chance d’arbitrer, et plus particulièrement la finale de la coupe de la Haute Loire le 12 juin 2016. Je sors d’une grosse saison en DHR (R2 maintenant) et je termine 1er dans ma poule. Je sais donc que l’année prochaine je serais en DH (R1 maintenant). De ce fait, cette finale est la cerise sur le gâteau. De plus, ce match est un derby Grazac-Lapte contre Suc et Lignon. Mine de rien, ce match est tellement différent des autres à préparer. Les articles qui affluent sur les journaux locaux, les interviews des dirigeants, des joueurs, montrent que ce match n’est pas un match comme les autres pour les clubs. Je savais déjà qu’il y aurait beaucoup de monde vu le nombre de bus qui était prévu du coté de chaque club. Le match s’est déroulé devant plus de 2 500 spectateurs.

https://www.lacommere43.fr/sport/item/1739-qui-est-champion-de-haute-loire.html

  • · Pourquoi avoir eu envie de devenir arbitre ?

Comme pour beaucoup d’arbitres au départ, je suis obligé de dire pour couvrir le club. Par contre, mon père était déjà arbitre donc cela m’a beaucoup aidé et j’y ai vite pris goût. Je le suivais déjà lors de ces matchs.

  • · Le match le plus difficile à arbitrer ?

Il y en a plusieurs mais un m’a plus marqué… C’était lors de le saison 2017/2018, la fusion entre la ligue Auvergne et la ligue Rhône Alpes venait d’avoir lieu. Je suis désigné en tant qu’assistant sur un 4ème tour de Coupe de France entre Givors et Salaise-sur-Sanne avec 2 collègues du Rhône Alpes. Le jeudi, donc 4 jours avant le match, j’ouvre ma boite mail et je vois un mail Service Compétitions. Je suis surpris, le match est classé à risque, on doit se garer à un endroit précis pour être escorté, un protocole est mis en place pour notre arrivée au stade, etc… En regardant un peu les journaux de là-bas et après un échange avec le central, j’apprends que les clubs et dirigeants se sont un peu « cherchés » via internet. A ce moment-là, tu sais déjà qu’il faudra être fort mentalement. Etant coté tribune, j’ai eu le droit à tout pendant le match, jet d’objet, vapeur de joint dans la figure, crachat, jet d’eau… et j’en passe. Et dire que mon père m’avait suivi.

  • Une anecdote particulière en tant qu’arbitre ?

Un match à La Capelle del Fraisse dans le Cantal entre le club local de La Chataigneraie et Domérat. C’était le seul match dans le Cantal qui n’avait pas été annulé en raison de la pluie. Lorsque je suis arrivé au stade, les dirigeants locaux étaient en train avec des balais à essayer d’enlever l’eau du terrain. Il y a avait bien 10 centimètres d’eau sur la pelouse. Du coup je décide de déclarer le terrain impraticable. Résultat déplacement pour rien des trois arbitres, du délégué et de l’observateur. Et que dire de l’équipe visiteuse qui avait fait aller-retour près de six heures de route pour rien. Je n’ai jamais compris la décision du club local d’avoir voulu maintenir la rencontre.

  • Un match ou tu t’es senti seul dans un match à arbitrer ?

Je vais dire le jour où je suis observé à Ambert. Le match se passe bien, je pense que je gère bien mon match, et à la 65ème minute, il y a un duel aérien entre 2 joueurs. Je souhaite reculer et je sens le mollet qui lâche (impossible de reprendre). Tu te sens seul car toute la tribune a rigolé (un arbitre qui tombe c’est marrant) .

  • Quelle est la formation requise pour être arbitre ?

C’est une formation sur 4 jours en salle et avec du terrain. Puis il y a la formation administrative et la formation tablette (FMI).

  • Ton premier match en tant qu’arbitre ?

C’était lors de la saison 2006/2007 en 15 ans district Langeac contre Fontannes.

 

« Hors du terrain »

  • As-tu un surnom ?

Tom, Tom Tom, Tommy, Tommylamouche

  • Ton plat préféré ?

Ris de veau aux morilles (fait maison bien sûr). Dédicace aux beaux parents, vivement la fin du confinement qu’on se fasse plaisir.

  • Ta boisson préférée ?

Hors alcool : un bon sirop de menthe

Côté alcool : vin blanc, ricard

  • Ton sportif ou sportive préféré ?

Zidane

  • Pratiques-tu un sport en particulier ?

L’arbitrage que je considère comme un sport. Sinon un peu de footing et de VTT.

  • Ta plus grande passion ?

Le foot voir le sport en général.

  • Si tu étais une voiture ?

N’importe, tant qu’elle m’amène au boulot et à l’arbitrage

  • Ton film culte ?

Je suis très peu cinéma mais je dirais tout les Die Hard avec Bruce Willis.

  • Quel est le plus beau cadeau que tu aies reçu ?

Ma fille Maëwenn

  • Ton chanteur/ chanteuse préféré ?

Soprano, Lomepal

  • Si tu marques un but en finale de la coupe du monde, tu le célèbres comment ?

Je cours partout les bras ouverts, en gueulant…

  • Si tu gagnes à l’euro million ?

J’en donne à ma famille proche.